Istock 858306024 C17E65A9
istock

Je ne suis pas enceinte et je me porte bien

par Valentina San Martin

12 AVRIL 2018

Health

Selon une étude, une majorité de femmes flippe à l'idée d'être enceintes. Une réalité qui contraste avec les publicités de tests de grossesse et leurs mises en scène niaises.

«L’excitation» ce n’est pas forcément ce que toutes les femmes ressentent lorsqu’elles apprennent qu’elles attendent un enfant. Selon une étude de la plateforme de communication américaine Perry Undem: parmi les femmes de 18 à 44 ans interrogées, 67% ont considéré leur grossesse comme une expérience paniquante, voire effrayante. Aussi, en moyenne, les sondées ont passé entre 2 et 3 ans à essayer d’avoir un enfant et près de 13 ans à essayer d'éviter une grossesse. Mais alors, une question reste en suspens: pourquoi, les marques continuent-elles de nous bombarder de publicité ultra mielleuses, malgré cette réalité?

Trop cucul

Il y a cette pub sortie en 2017 où un mec tend un test de grossesse à sa chérie et fait sa demande: «Veux-tu avoir un enfant?» Une sorte de veux-tu m’épouser revisité à la sauce procréation #originalité. Ou encore celle ou une femme contacte Claire, chargée de développement Clearblue, via son ordi, histoire de savoir comment quantifier ses chances d’avoir un bébé.

Déjà, depuis quand «chargée de développement Clearblue» est un métier? Personne ne nous en a parlé au cycle d’orientation! «Tu fais quoi dans la vie, toi? Oh, rien de très extravagant, je suis chargée de développement Clearblue.» Bref…

Jamais de panique

Indépendamment du résultat souhaité, le test de grossesse est surtout un objet censé donner une information concrète et non une promesse d’enfantement. Pour une personne qui pense être enceinte, quelles que soient les circonstances, l'attente est en effet la partie la plus difficile. La marque américaine «First Response» l’a compris. En 2017, elle a diffusé une pub où on peut voir les différents types de réactions après avoir passé un test. Et dans sa campagne intitulée «Erase Panic Today» sortie en 2012, la société a présenté un spot où l’on entend une voix off de femme expliquer: «Je veux être maman, mais pas tout de suite.» La caméra zoome sur le produit, puis d’un air rieur: «Oh! C’est bon.»

Contactée par Refinery29, Lucy Atkinson, professeur à l'Université du Texas à Austin et experte en communication estime que «même si cette approche est ostensiblement plus progressiste, elle ne parvient pas à faire fi des stéréotypes de genre trop présents dans les publicités de test de grossesse». En gros, la femme ne nie pas son rôle maternel. Mais montrer cette dernière visiblement soulagée de découvrir qu'elle n'est pas enceinte ou en larmes parce qu'elle l'est, ferait-il des vagues? Sûrement.

On te suggère aussi...

As-tu aimé cet article?

  • :(
  • J'adore! no Data :(
  • Hahaha! no Data :(
  • Wouah! no Data :(
  • Triste no Data :(
  • En colère no Data :(
  • J'adore!
  • Hahaha!
  • Wouah!
  • Triste
  • En colère